Services d’Observation en Volcanologie

ACTU

 Dans le cadre de ses activités au sein du Service National d'Observation en Volcanologie du CNRS-INSU, une équipe de l'OPGC (S. Moune, D. Jessop, F. Donnadieu, A. Klein, M. Bontemps) a effectué des réitérations de mesures sur le dôme de la Soufrière de Guadeloupe, en collaboration étroite avec l'Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe (IPGP) : concentrations de gaz (par capteur Multigaz), Température et cartographie thermique infrarouge par drone, Polarisation Spontanée.

Responsable : Franck DONNADIEU
Physicien

UCA-OPGC-LMV
Équipe de Volcanologie
Téléphone: 04.73.34.67.59
Courriel : F.Donnadieu@opgc.fr



Les observations en volcanologie réalisées par l’OPGC concernent notamment les cibles volcaniques Françaises (Piton de la Fournaise, Soufrière de Guadeloupe et Montagne Pelée, Mayotte), et s’insèrent directement dans les activités de surveillance des Observatoires Volcanologiques et Sismologiques (OVS) Français. Nous travaillons aussi sur d’autre cibles prioritaires dont les produits éruptifs (ex. cendres et gaz notamment) peuvent impacter le territoire/espace aérien français et européen comme les volcans islandais (ex. Eyjafjallajökull), italiens (ex. Etna), ou espagnols (Cumbre Vieja). Ces observations sont directement reliées à la gestion du risque aérien et se fait en collaboration avec le VAAC Toulouse (Météo France). Enfin, d’autres observations systématiques (Indonésie, Amérique Latine) sont réalisées permettant de tester et valider les développements méthodologiques et instrumentaux menés à l’OPGC.

Au niveau national et institutionnel, les activités d’observation en volcanologie de l’OPGC sont reconnues, labellisées et financées par le CNRS-INSU. Nos activités sont intégrées aux Services Nationaux d'Observation en Volcanologie (SNOV, ANO-1 du domaine Terre Solide de l'INSU) et ISDeform, au Site Instrumenté VELI (ANO-6 ) et au Réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte (REVOSIMA). Les données collectées de façon récurrente sont mises à disposition de la communauté scientifique internationale par le biais des Pôles de Données (Data Terra), des Centres de données (OPGC) et de la plateforme européenne EPOS. Certains instruments (radars, disdromètres, multigas) sont également mis à disposition pour des campagnes de mesures ou des déploiements opérationnels en cas de crise volcanique.

La nature des mesures réalisées couvre un panel assez large (télédétection, in-situ, drone), avec un domaine d’expertise reconnu internationalement en télédétection satellitaire et sol des émissions volcaniques et déformation du sol (ex. HOTVOLC, OI², VOLDORAD); des modélisations des déformations et des écoulements volcaniques complètent notre arsenal par le biais de modèles directs à visée prévisionniste ou inverses pour estimer les paramètres éruptifs. Ces activités représentent une contribution importante à l’Infrastructure de Recherche EPOS, et s’insèrent dans de nombreux autres projets européens comme MEDSUV, EUROVOLC, HORIZON EUROPE, du CNES ou encore de l'Agence Nationale de la Recherche.