auverwatch

Responsable : Hélène Celle-Jeanton (PR) et Gilles Mailhot (DR)
Equipe HYDROPGC
Courriel : helene.jeanton@univ-fcomte.fr
Tel : 04 73 44 55 88

Contributeurs OPGC :

Hélène Celle-Jeanton (PR), Gilles Mailhot (DR), Jean-Luc Devidal (IE), Julie Albaric (MCU), Yannick Guéhenneux (IE), Philippe Cacault (IE), Emmanuel Delage (IE)

Accès aux données : 
 

PRÉSENTATION

  • Le Service d’Observation (SO) AUVERWATCH, créé en 2014, a pour objectif de caractériser la qualité des masses d’eaux en Auvergne (aquifères volcaniques, sableux, alluvial, cristallin, thermo-minéral, pluie). Il est élaboré conjointement par des acteurs scientifiques et des gestionnaires de la ressource en eau et s’articule autour de 2 types d’actions :
    • Modélisation de l’évolution de la qualité des masses d’eau régionales face au changement global (climatique et/ou socioéconomique) à partir d’un suivi mensuel des paramètres hydrologiques et physico-chimiques, sur le long terme ;
    • Etude du fonctionnement et de la réactivité du milieu alluvial face aux contaminations et aux évènements climatiques extrêmes.
  • SO AUVERWATCH est labellisé par les structures suivantes :
    • SNO H+ (INSU) depuis 2016
    • IR OZCAR (INSU) depuis 2018
    • SNO RENOIR (INSU) depuis 2019 (intégration dans le GNIP : Global Network for Isotopes in Precipitation)

  • SO AUVERWATCH inclut les partenaires académiques et socio-économiques suivants :
    • UMS 833 CNRS/UCA OPGC
    • UMR 6524 CNRS/IRD/UCA LMV
    • UMR 6249 CNRS/Université de Bourgogne FrancheComté Chrono-Environnement
    • UMR 6134 CNRS/Université de Corse SPE
    • FR Environnement 3467 UCA/CNRS/INRA
    • Clermont Auvergne Métropole
    • Agence de l’Eau LoireBretagne
    • Laboratoires VICHY

MESURES EN ROUTINE

tab1

RÉSULTATS MARQUANTS

  • Appréhension du fonctionnement des annexes fluviatiles actuelles ou anciennes par couplage hydrochimie/géophysique

Site du Val d’Allier : mise en évidence de l’hétérogénéité de l’aquifère alluvial

image1


Identification du substratum oligocène à 10 m de profondeur + présence de paléochenaux affectant les vitesses de circulation de l’eau dans le milieu alluvial et dont la taille augmente d’est en ouest.

 

Site du bras mort de l’Auzon : mise en évidence de circulation active via les paléochenaux

image2

Mise en évidence d’une alimentation du bras mort de l’Auzon, par l’Allier via son paléochenal.
 

  • Evolution des concentrations en pharmaceutiques en milieu alluvial

grphe1
 
graph2

 

Sachant que la rivière alimente la nappe, les concentrations en molécules pharmaceutiques sont plus élevées dans la rivière que dans la nappe : quels processus sont impliqués ?

Augmentation des concentrations en molécules pharmaceutiques sur la période 2011-2019 que ce soit pour les molécules persistantes (carbamazépine) ou labile (caféine) : consommation accrue ou diminution de la réactivité du milieu ?

DÉLIVRABLES


PUBLICATIONS

Articles


Rapports techniques

  • Celle-Jeanton H., 2019, AELB4
  • Quenet M. et al., 2018, CPER
  • Celle-Jeanton H., 2017, AELB
  • Tweed S. et al., 2017, DREAL
  • Celle-Jeanton H., 2014, AELB