Mission Piton de la Fournaise

Publié le 16 décembre 2020 Mis à jour le 16 décembre 2020
Date(s)

du 19/11 au 05/12/2020

 

Mission géophysique au Piton de la Fournaise

Dans le cadre des missions d’observations du SNOV, des projets Labex « Imagerie géophysique 4D des structures magmatiques et hydrothermales, évolution des hétérogénéités mécaniques » (LMV), « Volcadrone » (CNES-OPGC), une équipe OPGC-LMV (Lydie Gailler, Philippe Labazuy, Edouard Régis), en collaboration avec l’OVPF, a mené une campagne de mesures magnétiques sol et aéroportées sur le Piton de la Fournaise. La mission s’est déroulée du 19/11/2020 au 05/12/2020 avec une vocation à la fois de recherche et d’observation, pour contribuer à imager la structure et l’évolution de l’activité de l’édifice dans des secteurs clés. Suite aux campagnes de validation du capteur magnétique aéroporté menées dans la Chaîne des Puys cet été 2020, les objectifs étaient multiples :

 



1) Une première cartographie aéroportée (à 20m d’altitude au-dessus de la topographie) du champ magnétique du sommet, de la rift zone N120 et du Flanc Est.

2) La réitération des mesures magnétiques au sol (GSM19) effectuées depuis 2017 sur l’ensemble de l’édifice.

Capteur magnétique embarqué sur Mavic Enterprise Dual (photo-IR)

© P. Labazuy



3) L’installation d’une nouvelle station permanente de variations magnétiques au sommet du Cône (à proximité du cratère Bory).

4) Une photogrammétrie et imagerie thermique Infrarouge du Formica Léo et des cratères Dolomieu-Bory.

Instrumentation GSM90 sur la station Bory

© O. Chevrel


Cette campagne a permis de confirmer la fiabilité de la méthodologie ainsi que la précision des résultats, en fournissant notamment une première imagerie combinée des anomalies magnétiques des principales zones actives du Piton de la Fournaise. Elle ouvre de nouvelles perspectives de recherche et d’observation : l’objectif est désormais de réitérer ces mesures en fonction de l’évolution l’activité et d’installer progressivement d’autres stations permanentes de variations magnétiques dans les principaux secteurs affectés par les transferts magmatiques, l’altération hydrothermale ou encore les instabilités mécaniques.