Vous êtes ici : AccueilÀ la une

Mission de terrain Guadeloupe

Publié le 28 avril 2022 Mis à jour le 28 avril 2022

Dans le cadre de la thèse Graduate School CAP2025 d’Amelie Klein (Dirs. F. Donnadieu, D. Jessop), une équipe de l’OPGC-LMV a installé au sommet de la Soufrière de Guadeloupe un dispositif de mesures temporelles par Polarisation Spontanée développé par Thierry Latchimy. Ce travail, financé par le programme INSU Tellus-Aleas et le LabEx ClerVolc, vise à étudier l’évolution du système hydrothermal et ses temps de réponse sous l’effet de forçages internes (gaz magmatiques, séismes) et externes (pluie, température) du volcan. Il s’effectue en collaboration avec l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe (OVSG), l’IPGP et ISTerre. La télétransmission des signaux aux deux observatoires est prévue à court terme.


Graphe : Différences de potentiel naturel captées par 8 électrodes permanentes au sommet de la Soufrière de Guadeloupe pour l’étude du système hydrothermal



Photo : Soufrière de Guadeloupe © A. Klein


Photo : Station d’enregistrement de Polarisation Spontanée (A. Klein) © F. Donnadieu


Photo : Préparation du terrain pour le passage des câbles (F.Donnadieu) © A. Klein


Photo : Végétation détruite par les fortes températures et les émanations de gaz acides de la Soufrière (A. Klein) © F. Donnadieu